Il faut des moyens et de l’humain pour la santé et son personnel !

  • La création de 100 000 emplois dans toutes les catégories (infirmiers, aides-soignants, auxiliaires de vie, aides à domicile) et la titularisation des contractuels. L’amélioration des conditions de travail des équipes soignantes.
  • Créer un pôle public du médicament.
  • La redéfinition des hôpitaux de proximité avec un service d’urgence, une maternité, des services de médecine et de chirurgie, des services de soins de suite ou de structures pour les personnes âgées, s’adossant à un réseau de centres de santé et à la psychiatrie de secteur, la garantie au sein de chaque bassin de vie, d’un établissement de santé situé à moins de 30 minutes du domicile des patients.
  • Le remplacement des agences régionales de santé (ARS) par des services régionaux démocratiques de l’Etat composés d’usagers, de professionnels de santé et d’élus du territoire et le redéploiement de tous les personnels dans le domaine médico-social.


Enfin, face à la lente dégradation des moyens financiers de la Sécurité sociale, la montée en puissance des assurances privées créant des injustices évidentes, près de 80 ans après la création de la Sécurité Sociale par Amboise CROIZAT ministre communiste , le PCF prône le retour à une pris en charge à 100% par la Sécurité sociale car ce qui a été possible au sortir de la guerre dans une France ruinée est aujourd’hui possible si la volonté politique existe d’y mettre les moyens financiers face à la voracité du secteur privé !